Uyuni, le désert de lumière

aboutSi il y avait un endroit que j’avais pointé sur une carte avant le départ, c’était bien celui là. Imagine un désert de sel qui fait la moitié de la superficie de la Belgique, d’une blancheur surréaliste, à 3600m d’altitude… En fait non, n’essaie même pas d’imaginer, c’est tout bonnement impossible tant cela dépasse tout entendement. Mais commençons par le commencement…

Après avoir quitter Sucre en compagnie d’Antoine, rencontré précédemment sur Samaipata, nous voilà parti en direction de Potosi et ses mines d’argent. Tous les jours, des hommes y descendent dans le secret espoir d’y trouver un nouveau filon. Des conditions de travail comme on en connaît plus en Europe depuis des dizaines d’années. Une bouteille d’alcool à 96 degrés dans une main et un sac rempli de dynamite dans l’autre (j’exagère à peine) ils se faufilent dans ces galeries étroites avec un équipement réduit à sa plus simple expression. A l’intérieur, l’atmosphère est étouffante, remplie de particules dont on ne veut pas connaître l’origine. Les espagnols ayant pillé ce qu’il y avait de plus accessible, ils ne restent aujourd’hui plus grand chose de cet eldorado, ce qui n’empêche pas ces mineurs de se pourrir la santé au quotidien. Pour info, leur moyenne de vie tourne autour de 45 ans…

Potosi Potosi Potosi Potosi Potosi

Non, je ne me plaindrai plus lorsque l’ascenseur est en panne au boulot.

Juste le temps de se baigner dans une source d’eau chaude à Tarapaya et nous voilà en direction d’Uyuni. Le duo devient trio en compagnie d’Olivia.

Potosi Potosi

Uyuni, en soit, ce n’est qu’un village du farwest peuplé d’agences de voyage et de pizzerias. Une fois 3 autres compagnons trouvés pour remplir la jeep, le tour de 4 jours réservés et une bonne nuit de sommeil nous voilà enfin prêts à rentrer dans le vif du sujet.

On a beau être prévenu le premier contact est éblouissant, dans tous les sens du terme. La visite rapide du cimetière ferroviaire avait pourtant donné le ton.

Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni

S’en suit le passage obligé par les photos stupides…

Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni

… avant d’arriver dans un refuge au pied d’un volcan, à temps pour assister à ce qui restera l’un des plus beaux couchés de soleil auxquels j’ai eu la chance d’assister

Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni

Le lendemain, en route pour l’ascension du dit volcan mais sans photo cette fois. Pro comme je suis j’ai oublié d’emporter ma batterie de rechange donc ce que j ai vu là haut, je le garderai pour moi 😉 Une vue sur le Salar à plus de 100 bornes que seule la courbure de la terre parvient à arrêter.

Changement de décors le 3ème jour. Le désert de sel laisse place aux canyons et autres lagunes multicolores peuplées de flamands roses. Point d’orgue de la journée, un autre coucher de soleil, sur la Laguna Colorada cette fois et son eau rouge surnaturelle avec « Echoes » de Pink Floyd dans les oreilles, les connaisseurs apprécieront.

Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni Uyuni

Tu en veux encore? Après une nuit bien trop courte, la 4ème journée commence par une visite des geysers et de la Laguna Verde avant de reprendre un peu à contre cœur le chemin d’Uyuni.

Uyuni Uyuni Uyuni

J’attendais beaucoup d’Uyuni et Uyuni m’en a donné bien plus que je ne pouvais l’espérer. Je souhaite à n’importe qui de faire le déplacement pour s’en rendre compte par soi même. Les nuits sont froides, l’eau chaude quasi inexistante et les routes parfois limites mais au final, ces images te hanteront jusqu’à la fin de tes jours…

En direct de La Paz

Hasta Luego

Uyuni, le désert de lumièreNicolas
8

8 comments on "Uyuni, le désert de lumière"

  1. Entre Pink Floyd et le drapeau belge, c’est sûr on apprécie….sympas tes nouvelles rencontres….en attendant je vais finir par ne plus aller sur ton blog…trop de belles expériences,trop bien les instantanés et originaux….. allez a+….je vais préparer mes délibés…..snif
    Wilbur

  2. CHAPEAU BELLES PHOTOS NICOLAS NOUS PENSONS TOUS LES JOURS A TOI.D AVANCE JE TE SOUHAITE UN HEUREUX ANNIVERSAIRE CE SAMEDI 13 SEPTEMBRE FIER DE TOI FISTON BONNE ROUTE A BIENTOT. PAPA

  3. Ca fait 5 minutes que je suis comme un con (en fait, je le suis un peu!) devant la zone de texte pour trouver un superlatif pour tes images et j’en trouve pas! Je me permet donc de l’inventer: « suprasensafabuleumagnificoterrible »! (et encore, je le trouve un peu limite!)
    Je suis à quelques 10.319km entouré de bêton sous l’éclairage d’un tube néon verdâtre… et grâce à tes photos et commentaires, je viens de prendre un bon bol d’air frais!

    Bravo pour tes photos, je suis fan!

    Merci

    Twane

  4. nicolas
    tu as ce jour une année supplémentaire à comptabiliser!très heureux anniversaire
    tu ne l’oublieras jamais ce n’est pas possible !à voir tes photos et lire tes commentaires !!
    nous continuons ta suite avec beaucoup de plaisir et d’impatience
    c’est quand même merveilleux la vie!
    surtout quand on la vit pleinement
    amitiés
    Nous Deux

  5. Au nord, c’etait les corons,
    La terre, c’etait le charbon,
    Le ciel, c’etait l’horizon,
    Les hommes, les mineurs de fond…..

    Tintintin !…………

  6. Happy Bithday jeune trentenaire !

  7. Que dire, j’en discutais encore avec Cindy hier, notre petit Nicolas a bien changé!
    C’est génial continue j’adore, que dire de plus: M A G N I F I Q U E
    Bis

  8. Tatiana on

    Bonjour et j’en profite pour te souhaiter un bon anniversaire avec qq jours de retard…

    En fait, je voulais surtout te feliciter pour tes photos que je trouve vraiment tres belles et qui me permettent de voir un peu mon frangin qui lui n’a pas encore reussi a nous mettre ses dernieres photos sur son blog !!

    Je ne sais pas combien de temps encore tu te promenes mais bonne continuation !

    Pace salute (tu ne devrais pas trop avoir de mal a trouver qui est mon frere…)

Laissez un message