Come, as you are!

aboutVoilà maintenant plus de 10 jours que j’ai installé mes quartiers dans une petite chambre de bonne dans le centre de Chiang Mai. J’étais parti pour y rester une grosse semaine avant de reprendre la route, direction Pai et le Laos mais j’ai finalement décidé de prolonger mon séjour d’une semaine, cours de massage obligent. J’ai vraiment besoin de pratiquer et même si au final cela restera insuffisant, j’aurais au moins tenté l’expérience jusqu’au bout!

Samedi de la semaine dernière, je m’apprêtais à passer ma soirée reclus dans mon 10m2 quand l’appel de l’estomac a complètement chamboulé ce paisible programme. Une fois rassasié par un bon plat de nouilles pris dans une de ces petites échoppe de rue que l’on compte par centaines ici, je me dirigeais tranquillement vers mon auberge quand les premières notes d’une chanson familière parvint à mes oreilles. Come, as you are, as you were, as I want you to be… repris un groupe Thaï dans ce bar à 2 minutes de chez moi.

Bangkok Cafe

Bangkok café, tel est le nom de ce café concert qui ne sera pas sans me rappeler le Whelan’s dublinois, pour ceux d’entre vous qui ont la chance de connaître. On est samedi soir, je me fais chier comme un rat mort, il est grand temps pour moi de m’improviser pilier de comptoir. Je m’imprégnais des lieux en sirotant ma Chang (la jupiler locale) quand un mec un peu grunge sur les bords vient m’aborder. Son nom est Isoy, il est chanteur dans un petit groupe qui se produit ici 2 fois par semaine. On commence à discuter. Musique, cela va de soi. Son anglais est limité et mon Thaï proche du zéro absolu mais ce n’est pas vraiment un problème. Il m’apprend à mon grand étonnement que je ressemble comme 2 gouttes d’eau à Billy le chanteur de Green Day, le maquillage en moins. Ses potes débarquent, le concert monte en intensité et les bouteilles de Chang commencent à s’accumuler autour de nous. Un rapide coup d’œil pour constater qu’il n’y a que des thaïs dans le bar. Vers 1h du matin la scène est prise prise d’assaut. Ils sont maintenant une dizaine à gratter des guitares, à s’arracher les micros ou à frapper sur tout objet susceptible de faire du bruit.

C’est vers 5h du matin que je quitte les lieux fait comme une barrique. Rendez vous est pris pour leur concert du mardi suivant. Cette fois, ce sera avec l’appareil photo en bandouillère. A côté des photos de concert dites « classiques » j’ai essayé de rendre au mieux l’énergie qui se dégage de cet endroit. Voilà ce que ça donne!

Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe Bangkok Cafe

Bangkok Cafe est devenu mon repère sur Chiang Mai. Le seul problème c’est que ce n’est pas spécialement compatible avec mes cours qui commencent tous les matins à 9h. Boire ou masser, il faut choisir!

C’est tout pour aujourd’hui! Promis, j ‘essaie de vous parler un peu massage la semaine prochaine!

Bangkok Cafe

From Chiang Mai, with love

Billy

Come, as you are!Nicolas
7

7 comments on "Come, as you are!"

  1. Stéphan Alomène on

    Le home Ruhl local … :-))))

  2. oui les choix sont parfois difficiles dans la vie!
    mais ici sagesse et noblesse obligent………….
    bien sûr il faut de tout pour faire un monde et tu es bien placé pour le constater
    à tort ou à raison!!
    bon amusement bonne réception éducative manuelle aussi,cela peut toujours servir !
    avais-tu déja une petite connaissance des massages traditionnels antérieurement? et de l’anatomie?
    quelles découvertes ! continue, continue, mais n’oublie surtout pas tout!!
    amicalement
    nous deux

  3. Claire et JB on

    C’est ça, c’est le Soft ! Rappelle-toi…
    Gros bisous et fais attention à toi (avec les événements en Thailande et en Inde…).
    Claire

  4. Que c’est bon ces moments du voyage,hein? ceux ou tu suis tes envies, tes rencontres, ceux ou tu prends la vie comme elle vient, ceux qui te font oublier ce que ce veulent dire lundi et weekend, ceux qui te font vivre, tout simplement.
    Enjoy mon Grand, enjoy vraiment chaque seconde!:)

    Lilie

  5. Héhé… Sont tarés ces Thaïlandais!
    Après ton expo photos sur l’Amérique du Sud, je propose un « Chang Mai Stock » avec un ou deux milions de locaux venant assister aux concerts. Avec évidemment en tête d’affiche Green Day ou tu feras une petite apparition au micro à la place de Billy Joe pendant le morceau « The Saints are coming » en duo avec Bono (en guest)! Et tout ça se finira par un saut dans la foule en délire et un slam interminable…

    Wayne’s World 3, nous voilà! :oD

    Faut vraiment que j’arrête la drogue… Je viens de voir un indien zarbi à moitié à poil qui se balladait avec Jim!

    Twane

  6. Ils ont l’air jouettes comme ça les Thaïs. C’est vrai que le lieu n’est pas sans évoquer quelques beuveries mémorables avec vomi en option dont on avait le secret au Home. Il faudrait peut-être leur suggérer d’accrocher quelques panneaux de signalisation routière pour égayer les murs, histoire que l’illusion soit encore plus impresionnante.

    Enfin, je vois que tu ne te laisses pas impressionner par l’agitation qui semble régner dans le pays, c’est plutôt rassurant.

    Amuse-toi bien et fais-nous encore partager tes expériences !

  7. Que de nostalgie dans ces commentaires! Je n’avais pas spécialement fait le rapprochement entre le Bangkok Café et le Soft si ce n’est pour les mecs bourrés qui sautillent dans tous les sens! Il faut dire qu’il manque 2 éléments essentiels pour vraiment tenir la comparaison, un canapé infesté de pucerons et des des 45 tours ringards!

Laissez un message