Nong Khiaw

aboutBienvenue au Laos! Je sais, j’ai commencé mon billet précédent par les mêmes mots mais cette fois ci c’est officiel: je suis au Laos! Celui qui avait fait dire à d’innombrables voyageurs croisés sur la route qu’il était difficile de ne pas tomber amoureux de ce pays, pas celui de Luang Prabang trop bien mis en scène que pour être honnête.

Direction Nong Khiaw, à plus ou moins 6 heures de bateau de mon premier port d’attache. Pour rejoindre cette petite cité au nord du Laos on laisse le Mékong de côté pour remonter le Nan ou, l’un de ses innombrables affluents. Et tout de suite l’eau se fait plus claire, les plages formées au rythme de ses méandres sont recouvertes d’un sable immaculé. Là où le Mékong était une autoroute le Nan oú ressemble plus à une route départementale. La rive est clairsemée de villages, des enfants nous saluent en agitant les mains et en criant des SABAIDDDEEE qui n’ont rien d’artificiels. Comment ne pas s’émerveiller?

Nong Khiaw

A l’arrivée sur Niong Khiaw, des femmes terminent leur lessive au bord de la rivière et des animaux de tous poils se prélassent au soleil. Les rues s’apparentent à des piste ensablées que le véhicule occasionnel remue sous son passage. Coupure de courant oblige, c’est aux chandelles que je dînerai ce soir là en compagnie de 2 compères suisses et d’une charmante Taïwainaise sur le départ pour le Vietnam. Cette dernière nous apprends que si on remonte à pieds le Nan oú pendant environ une heure, on arrivera dans un village assez surprenant.

Ce village s’appelle Ban Had Sao. Il fait partie de ces endroits sur terre qui vivent (quasiment) isolés du monde tel qu’on le connaît. Pas un bruit de moteur, pas un magasin, pas même l’électricité à ce que j’ai pu comprendre. Ici les gamins ne jouent pas à la Playstation mais avec des pneus qu’ils font avancer avec des branches de bois, les femmes s’adonnent à la cueillette de baies et concassent le riz, les hommes cultivent la terre et construisent des maisons en bambou. Il y a même un forgeron. Si ce n’était par les fausses fringues de marque que portent les gamins on pourrait très bien s’imaginer 400 ans en arrière en Europe.

Ne sachant pas trop ou me mettre je décide de m’installer sur un banc dans le centre du village et commence à observer cette vie surréaliste qui s’agite autour de moi. Je sors mon appareil pour regarder les clichés de la veille, il n’en fallait pas plus pour attirer la curiosité des gamins du village. On m’avait prévenu, les appareils photos ils adorent ça! Surtout voir à quoi ils ressemblent une fois mis en boîte. A chaque cliché j’avais une dizaine de gamins agglutinés autour de moi pour se moquer de la tête de leur camarade de jeu. J’ai passé 2 heures à jouer avec eux, à faire de la musique avec ma bouche et à leur faire faire l’avion. Après une vingtaine de décollages et d’atterrissages j’ai abandonné cette petite troupe. Le soleil baissait à l’horizon, il était grand temps pour moi de rejoindre ma cabane surplombant la rivière. Voilà ce qui reste de ce magnifique après-midi:

Nong Khiaw

Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw Nong Khiaw

Nong Khiaw

3 jours dans ce petit havre de paix et me voilà de nouveau sur la route. Après tergiversations je décide de prendre la direction de Vientiane, la capitale du Laos. Le bus ne traverse le village qu’entre 19h et minuit, ce qui me laisse l’après midi pour défier les locaux au sport national laotien: la pétanque! Avec la baguette, sans doute le meilleur héritage qu’ont laissé les français en partant.

IMG_3200

Ici on ne joue pas de l’argent mais des bouteilles de bières. Après avoir perdu la première manche de justesse, quelques verres de Beer Lao ont largement contribué à la victoire dans les 2 suivantes. Mon partenaire tireur était aux anges!

C’est ainsi que se termine le dernier billet de cette année 2008. Cela fait exactement 6 mois aujourd’hui que je suis sur la route, un bon bout de chemin déjà parcouru! Que 2009 apporte plein de bonheur dans vos chaumières. Sortez, bougez, rencontrez, aimez et surtout…. vivez!

En direct de quelque part dans le sud Laos quand ce message vous parviendra, je vous embrasse sous une branche de gui virtuelle!

 

Nico

PS: Bienvenue sur terre au petit Louis, le plus beau cadeau de Noel que ses parents pouvaient espérer…
Nong KhiawNicolas
6

6 comments on "Nong Khiaw"

  1. Claire et JB on

    Ces portraits d’enfants sont toujours aussi beaux, quelque soit le pays…
    Ca fait longtemps que j’ai envie de découvrir le Laos. Tes photos me confortent dans mon idée !
    Gros bisous
    A la prochaine.
    Claire

  2. Claire et JB on

    Bonne année Nico !
    Claire et JB

  3. Catherine on

    Bonne année Nico et merci d’avoir eu une pensée pour Louis et ses parents. Ils n’ont pas trop le temp de flâner sur le net en ce moment, donc je leur transmets le message.

    Bises

    PS: des photos de Louis sont sur ma page facebook, si tu as le temps…

  4. steph & karin on

    Sabaidee !

    Un petit bonjour des deux compères suisses rencontrés à Niong Khiaw !

    Nous te souhaitons déja une heureuse année, particulièrement pour les 6 mois restant de ton tour du monde. Profite vraiment de tous ces moments, surtout au Laos qui nous a tous marqués je crois.

    Nous, nous sommes donc rentrés hier pour Zurich en fétant notre 31 dans l’aéroport de BKK à nous gaver de nos derniers Mango-Sticky rice. Nos ventres encore pleins nous ont permis de resister au choc climatique (3° à Zurich) et au 10cm de neige devant chez nous.

    Mais bon ce matin, le Laos nous manque déja. Alors on s’est pris un bon bol d’air frais grace à tes photos et blogs. Manque plus que la biere Lao et ce serait parfait.

    Nous avons terminés Niong Khiaw par 2 jours de Trek à rencontrer quelques villages Hmong encore peu touchés par le tourisme. Effet quasi identique qu’a Ban Had Sao.

    Apres un Noel grandiose à Luang Prabang (a se délecter dans notre resto Lao préféré) on s’est envolé pour Chiang Mai. Tes récits nous avaient convaincus. Malheureusement une grippe sevaire nous a cloué 3 jours au lit et limité notre champ de découverte.
    Bangkok a heureusement conclu en beauté notre périple.

    Voila j’espère que Vientiane t’as plu. Dis nous ce que tu comptes faire les prochaines semaines. Peut-etre je peux te mettre en contact avec mon amis travaillant pres de Thakek. Voila ses photos du Laos : http://www.flickr.com/photos/anahitox/collections/72157600000895836/

    A tout bientot.
    T’es le bienvenu à Zurich !

    Stephane et Karin

  5. La roue, peut-etre le jeu le plus ancien des momes de tout continent! Ils sont beaux les gamins, hein?…

    Merci pour ces moments de vie laossienne.

    A.

    ps: Dis, j’avais eu l’impression sur la photo de PL avec le moine, mais alors la c’est confirme: t’as un peu la gueule de James Dean les cheveux longs!

  6. Andrieux Corroyez Martine on

    Youpi, j’ai reçu ta carte en provenance du Pérou ! Merci beaucoup pour ta gentille pensée ! Pascal, les enfants et moi te souhaitons une excellente année 2009 ! Des rencontres toujours plus belles, des rêves que tu es en train de réaliser, la santé bien sûr et beaucoup d’amour ! Tu es en train de faire un superbe voyage et c’est vraiment sympa de nous en faire partager quelques brides. Comme chaque année nous avons réveillonné à Vicq à Noël et nous avons eu une petite pensée pour toi. Et notre question restée en suspens était : Quels changements dans ta vie t’apportera cette expérence et comment vas-tu réussir à te réadapter à vivre parmi nous ? Réponse dans un peu plus de 6 mois à moins que tu n’en décides autrement. En attendant, prends bien soin de toi et profite un max.

Laissez un message