Arequipa

aboutAprès avoir fait tamponner mon passeport et respirer l’air chilien pendant une grosse vingtaine de minutes me voilà de retour en terre péruvienne.  Direction Arequipa! Considérée comme l’une des plus belle ville du pays, je me devais d’y passer un peu de temps pour pouvoir me faire ma propre opinion. Avec ses grandes bâtisses coloniales et sa cathédrale démesurée que domine une chaine de volcans d’apparence paisible, celle que l’on surnomme « la ville blanche » a de quoi impressionner. Arrivé sur place à 22h après plus de 36h de voyage, il m’aura fallu un peu de temps pour que ce sentiment de démesure fasse finalement place à des impressions plus subtiles. C’est en déambulant au hasard des rues que j’ai fini par apprécier cette ville au combien apprêtée. De cours intérieures à l’abri des regards en jardins soignés, Arequipa a beaucoup à offrir à celui qui prend la peine de lui accorder un peu de temps. N’y ayant passé que quelques jours, je me garderai donc de porter un jugement hâtif même si, j’en suis persuadé,  Arequipa la belle ne remplacera jamais Ayacucho et son charme provincial.

.Rendez-vous prochainement pour un compte rendu de mes 2 journées passées dans la réserve naturelle des Salinas!

 

.From Ayacucho, with love

.

Nico

ArequipaNicolas
1

One comment on "Arequipa"

  1. Arequpia est connu comme la ville blanche
    Il existe deux théories :
    Il existe deux théories sur l’origine de la nom Arequipa. Il y a longtemps l’Aymara fondé ce lieu où construit un règlement. Dans leur langue, Aymara « ARI » signifie « Sommet » et « QUIPA » mettre derrière. En fait, le majestueux volcan « Misti » est vu d’Arequipa. La deuxième théorie affirme que le nom viendrait de la langue de l’Inca, Quechua. La légende raconte l’histoire de l’Inca Mayta Capac, le quatrième Inca, voyageant à travers la vallée. Une colonne de militaires, sacrés et nobles que vierge était accompagné par le Sapa Inca. Mayta Capac était l’établissement qui ne fut jamais visité par l’Inca. La beauté de cet endroit et de l’importance stratégique, il surprend comme un lien entre l’océan et de Cusco au Centre de la Cordillère des Andes. Il a dit: « Ari, quipay! » traduit par « Oui, restez! » Il s’agit de la réponse à la volonté de certaines des compagnons pour s’installer à cet endroit et à développer la région comme une ville importante de l’Empire Inca. Arequipa fut détruit totalement en 1600 par un tremblement de terre et une éruption volcanique.

    L’espagnol a rétabli la ville, 15 août 1540. Cette date est encore connue pour dans et autour de vacances d’Arequipa avec carnavals et foires. Les célébrations de prennent une semaine. Le point culminant du festival est le 14 août avec un magnifique feu d’artifice à la plaza de Armas.
    AREQUIPA VILLE PLUS BELLE AU PÉROU:)

Laissez un message