Feu d’enfant

Après une bonne petite soirée autour du feu, les niños especiales ont bien du mal à tenir la distance.  L’occasion de vous présenter une facette bien plus paisible de leur personnalité.  Généralement, c’est vers 8h du soir que la plupart rejoigne leur lit.   Quand mon emploi du temps me le permet, j’essaie de passer cette dernière heure de la journée en leur compagnie à discuter tranquillement, à les câliner.

Loin de l’animation permanente qui règne pendant la journée, ce sont des moments au combien privilégiés qui sont alors partagés .  Entre Eberson qui raconte à qui veut bien l’entendre qu’il m’inondera de farine le jour de son anniversaire, qui approche à grands pas, et Maria-Antonietta qui rêve en permanence d’un bon plat de frites, les discussions vont bon train.   Avant que les paupières ne se fassent lourdes.  Avant que les premiers bâillements n’annoncent qu’il est grand temps de rentrer sous les couvertures.  Avant qu’une nouvelle journée bien remplie ne pointe le bout de son nez…

From Ayacucho, With love

Feu d'enfantNicolas
2

2 comments on "Feu d’enfant"

  1. Tiphaine on

    As always my dear cousin, your photos are superb. Your « ninos » are beautiful. Continue the good work.

    With Love

    Tiphaine

  2. Ca donne envie de se glisser a coté d’eux sous une couverture. Merci de partager ces doux instants

Laissez un message